Exposition “profondeurs” 2020

Exposition “profondeurs” 2020

Exposition “profondeurs” 2020

EXPOSITION DE PHOTOGRAPHIES SOUS-MARINES – PHOCTOPUS
16 OCTOBRE AU 6 NOVEMBRE 2020 – LA MAISON DE FRANCE A MONACO

La Fédération des Groupements Français de Monaco a choisi d’exposer les clichés insolites d’Olivier Jude qui incitent, après l’émerveillement des premiers instants, à une profonde réflexion sur la protection de notre environnement marin.
L’Exposition « PROFONDEURS » vous fera plonger en Mer Rouge, dans l’Océan Indien, à Bali et à Sipadan en Malaisie, mais également, dans les eaux de la Principauté et de ses alentours. Vous pourrez ainsi observer de nombreuses similitudes dans les familles de poissons et les espèces animales qui se caractérisent néanmoins par des tailles et des couleurs différentes.
Avec sa partenaire Sylvie Laurent, plongeuse et modèle, ils développent une autre vision de la photo sous-marine. Outre ces clichés d’observateur, Olivier Jude commence à jouer avec l’idée d’une interaction humaine au coeur de la biodiversité sous-marine. Des vêtements sont créés par Valérie Jude, styliste-créatrice de tenues sous-marines uniques qui est également son épouse, et des jeux scénographiques sont mis en place pour se mêler et s’harmoniser à la beauté naturelle de l’espace subaquatique.
Il explore aussi une série de photos sur la limite terre-mer et l’imbrication entre l’architecture humaine et la structure naturelle de la Mer Méditerranée. Les images des épaves proches des rivages de la Principauté de Monaco sont une illustration parfaite de leur technique de prise de vue destinée à témoigner d’une protection indispensable du patrimoine maritime.
Ces captations uniques, sans retouche, nous dévoilent une richesse sous-marine insoupçonnée et un dialogue très particulier entre l’homme, la faune et la flore sous-marine, empreint d’un profond respect.
C’est pourquoi nous vous invitons à venir découvrir ces clichés, pour certains inédits, du 16 octobre au 6 novembre 2020 à la Maison de France.

communiqué de presse

exposition “profondeurs” 2020

dossier de presse

Les Iles Medes – Medes Islands

Les Iles Medes – Medes Islands

Les Iles Medes – Medes Islands
Les Iles Medes – Medes Islands (en français)

Les Iles Medes – L’Estartit

Les îles Medes (ou Illes Medes en catalan et Islas Medas en espagnol) forment un archipel de sept îles et quelques îlots inhabités à un peu moins d’un kilomètre de la station balnéaire de L’Estartit, sur la Costa Brava, Catalogne (Espagne) en mer Méditerranée. Les îles font désormais parties du Parc naturel de Montgri, des îles Medes et du Baix Ter.

La superficie totale des îles est d’environ 21 hectares. Il n’y a pas de port ni de plage sur ces îles. Les restes de naufrages témoignent d’une présence humaine très ancienne. Et si ces îles ont autrefois servi de base à la piraterie, elles sont inhabitées depuis 1934.

L’archipel est une zone protégée pour la totalité de la surface terrestre ainsi que pour 511 hectares de surface maritime entourant les îles. L’interdiction de la pêche date de 1983 et la protection totale de la faune et de la flore date de 1990. Des dauphins y séjournent régulièrement.

La grande diversité de la faune sous-marine présente dans les Îles Medes constitue un écosystème complexe, grâce à l’hétérogénéité des différents types de fonds et d’environnements qui génèrent une grande variété de niches écologiques occupées par différentes espèces qui y sont adaptées.
L’interdiction d’extraire tout type de ressource de la zone strictement protégée a permis de voir de grandes densités d’espèces, principalement des poissons, qui sont rares dans d’autres endroits. C’est pourquoi les Iles Medes sont devenues un arrêt obligatoire pour tous les plongeurs du monde.

PHOCTOPUS est allé plonger pour la première fois dans cette Aire Marine Protégée en novembre 2011. Les images sont surprenantes dans un milieu très sensible au courant, dans des profondeurs parfois supérieures à 40 mètres, avec une faune foisonnante à souhait pour observer les mérous. Les grottes sous-marines et les cavités multiples de ces îles nous permettent des jeux de lumières qui mettent en exergue les couleurs des gorgones.

En 2012, PHOCTOPUS participe pour la première fois au concours international de photographie sous-marine, MIMA (MEDES, IMATGE I MEDI AMBIENT). Le 5 Juin 2013, sous la Présidence de Christian PETRON ils remportent le Prix Environnement et Originalité. C’est leur première participation internationale sous les couleurs de la Fédération Monégasques des Activités Subaquatiques (FMAS). Ramener un prix environnement à Monaco reste une très belle récompense qui leur permettra de concourir chaque année jusqu’à l’arrêt de la compétition en 2016 pour donner une priorité à la préservation de l’environnement.

Du 21 Mai au 15 Juin 2015, PHOCTOPUS est sélectionné par la Ville de l’Estartit pour une exposition temporaire à l’occasion du MIMA 2015. Les images sont exposées sur tout le littoral de la Cité balnéaire L’Estartit.

Tous nos remerciements à la Municipalité de l’Estartit, la Catalogne, et le Club de Plongée Les Illes qui assurent chaque fois toute notre logistique avec un accueil chaleureux et un professionnalisme exemplaire – www.hotellesilles.com – info@hotellesilles.com –  + 34 972 751 239

Les Iles Medes – Medes Islands (in english)

Medes Islands – L’Estartit

The Medes Islands (or Illes Medes in Catalan and Islas Medas in Spanish) form an archipelago of seven islands and a few uninhabited islets a little less than a kilometer from the seaside resort of L’Estartit, on the Costa Brava, Catalonia (Spain) in the Mediterranean Sea. The islands are now part of the Montgri Nature Park, the Medes Islands and the Baix Ter.

The total area of the islands is about 21 hectares. There are no harbours or beaches on these islands. The remains of shipwrecks testify to a very ancient human presence. And if these islands were once used as a base for piracy, they are uninhabited since 1934.

The archipelago is a protected area for the entire land area as well as for 511 hectares of sea surface surrounding the islands. The ban on fishing dates back to 1983 and the total protection of fauna and flora dates back to 1990. Dolphins stay there regularly.

The great diversity of underwater fauna present in the Medes Islands constitutes a complex ecosystem, due to the heterogeneity of different types of bottoms and environments that generate a wide variety of ecological niches occupied by different species that are adapted to them.
The prohibition on extracting any type of resource from the strictly protected area has resulted in high densities of species, mainly fish, which are rare in other locations. This is why the Medes Islands have become a mandatory stop for all divers in the world.

PHOCTOPUS went diving for the first time in this Marine Protected Area in November 2011. The images are surprising in an environment very sensitive to the current, in depths sometimes exceeding 40 meters, with an abundance of fauna to watch the groupers. The underwater caves and the multiple cavities of these islands allow us to play with lights and darkness that highlight the colors of the gorgonians.

In 2012, PHOCTOPUS participated for the first time in the international underwater photography competition, MIMA (MEDES, IMATGE I MEDI AMBIENT). On 5th June 2013, under the presidency of Christian PETRON, they won the Environment and Originality Prize. This is their first international participation under the colours of the Monegasque Federation of Underwater Activities (FMAS). Bringing an environmental prize back to Monaco remains a great reward that will allow them to attend the MIMA Challenge every year until the end of the competition in 2016 to give priority to the preservation of the environment.

From 21st May to 15th June 2015, PHOCTOPUS is selected by the City of Estartit for a temporary exhibition on the occasion of MIMA 2015. The images are displayed on the entire coastline of the seaside resort L’Estartit.

Our thanks to the Municipality of Estartit, Catalonia, and the Diving Club and Hotel Les Illes, who always provide all our logistics with a warm welcome and exemplary professionalism
– www.hotellesilles.com – info@hotellesilles.com – + 34 972 751 239

L’Estartit, le Parc National de Montgri

L’Aire Marine Protégée des Iles Medes

Chapon de Méditerranée – Mediterranean scorpion-fish

MONACO Hebdo
20 juin 2013

NICE MATIN
28 Juin 2013

Revista El Montgri
Febrer 2013

Méditerra L’Estartit
mima 2015

FESTIVAL INTERNACIONAL
MIMA 2015

Exposition : « La Femme et la Plongée » à Moscou

Exposition : « La Femme et la Plongée » à Moscou

Exposition : « La Femme et la Plongée » à Moscou
Exposition : « La Femme et la Plongée » à Moscou (en français)
Une exposition intitulée, « La Femme et la Plongée », a été présentée à Moscou à la Fondation Culturelle Ekaterina. Une cinquantaine de clichés dévoile la beauté de l’océan tout en nous faisant réfléchir à la qualité de l’environnement, que nous allons laisser aux générations futures. Cette production signée Olivier Jude et Sylvie Laurent est le fruit d’une rencontre avec la Consul Honoraire de Russie en Principauté, Ekaterina Semenikhin, qui a été séduite par le travail du photographe monégasque.
Exposition : « La Femme et la Plongée » à Moscou (in english)
An exhibition entitled “The Woman and Diving” was presented in Moscow at the Ekaterina Cultural Foundation. About fifty pictures reveal the beauty of the ocean while making us think about the quality of the environment, which we will leave to future generations. This production by Olivier Jude and Sylvie Laurent is the result of a meeting with the Honorary Consul of Russia in the Principality, Ekaterina Semenikhin, who was seduced by the work of the Monegasque photographer.
Exposition : « La Femme et la Plongée » à Moscou

Expo Moscou 2019

Expo Moscou 2019

Expo Moscou 2019

Nouvelle Exposition Phoctopus à Moscou du 15 mai au 28 juillet 2019.

Olivier Jude et Sylvie Laurent exposent leurs nouvelles photographies sous-marines à Moscou sur le thème de « La Femme et la Plongée ».
En effet, après avoir remporté le 3ème Prix en 2018 à Paris sur ce même thème, c’est la Fondation Culturelle Ekaterina de Russie qui a été séduite par leur succès et qui leur a proposé de montrer à Moscou des images sous-marines de la Méditerranée et des mers et océans plus lointains.
Sous ce patronage, et avec le soutien de S.A.S. Le Prince Albert II de Monaco, c’est au travers d’une nouvelle dimension artistique que le photographe et son modèle, nous permettent de valoriser notre environnement maritime au travers d’une sensibilité féminine, particulièrement mise à l’honneur.
50 photographies tirées pour la circonstance en très grand format sont attendues pour cet évènement.
Le vernissage a eu lieu à Moscou le 15 Mai 2019, l’exposition restera en place jusqu’au 28 juillet 2019.

monaco – moscou : au pied du musée océanographique

Expo Moscou 2019 (en français)
La Fondation culturelle «EKATERINA» présente une exposition des photos du photographe monégasque Olivier Jude. Ce projet d’auteur consacré aux photographies sous-marines continuera une longue tradition d’échanges culturels entre la Fondation «EKATERINA» et les institutions artistiques de Monaco. En 2004 à Monaco la Fondation «EKATERINA» a présenté une exposition grandiose du «Valet de carreau» et quelques années plus tard en collaboration avec le Nouveau Musée National de Monaco elle a réalisé le projet consacré à Segueï Diaghilev et à l’histoire des ballets russes en France. En 2008 dans les salles de la Fondation s’est tenue avec succès l’exposition «L’Epoque Grace Kelly. Princesse de Monaco» préparée en collaboration avec le Forum Grimaldi. En 2015 la Fondation en collaboration avec Parkview Arts Action et le Musée Océanographique de Monaco a présenté à Moscou un projet ambitieux international «On Sharks & Humanity» («Sur les requins et l’humanité») – une exposition d’art contemporain chinois consacrée au problème de la protection de l’Océan Mondial et de la population des requins.
L’activité des dirigeants de la Fondation Ekaterina et Vladimir Semenikhin – les Chevaliers de l’Ordre de Saint-Charles est axée sur une nouvelle extension des liens culturels entre la Principauté de Monaco et la Russie. Le projet d’exposition «La Femme et la  Plongée» représente non seulement les oeuvres d’un photographe éminent mais permet aussi de découvrir l’univers sous-marin unique de l’Océan Mondial.

Olivier Jude est né à Monaco en 1966. Inspiré par la Mer Méditerranée dès son plus jeune âge, il devient membre de la Fédération Monégasque des Activités Subaquatiques depuis 1989. «Je suis né dans l’eau et j’ai toujours été attiré par la vie marine depuis mon enfance et mon adolescence” dit-il en expliquant sa passion pour la photographie et la plongée sous-marine. Membre actif du club de la plongée et photographe renommé, Olivier Jude représente Monaco durant les concours internationaux de la photographie sous-marine. Ses clichés réalisés à l’aide des technologies numériques modernes, révèlent la beauté unique du monde sous-marin.
La photographie sous-marine présente un certain nombre de caractéristiques spécifiques. Le photographe doit travailler dans différentes conditions météorologiques, affectant à la fois la visibilité et la texture même du paysage. L’immersion dans de grandes profondeurs ne dure que quelques minutes; pendant ce temps, il faut choisir le bon angle de prise de vue et la bonne composition, ajuster la caméra et la position des flashs. En plus des objets de haute fond, Olivier Jude aime utiliser la technique « Mi-air, Mi-eau », lorsque la composition de l’image est divisée en deux parties: la mer et le ciel qui se reflète dans l’eau.
Olivier Jude ne retouche pas les photos à l’aide de Photoshop ni avec de retouches numériques, chaque image est prise “en un seul shot”, toutes les couleurs sont naturelles et aussi saturées que possible.
Les photographies présentées lors de l’exposition, ont été créées en collaboration avec Sylvie Laurent, modèle constant et partenaire de l’artiste. La présence du modèle dans le monde sous-marin fascine, donne à la composition un nouvel accent artistique, imprégné d’un sentiment de liberté et d’apesanteur, d’une beauté naturelle et mystérieuse. Sylvie pose dans des costumes spécialement adaptés à chaque plongée, qui jouent un rôle important dans la décision artistique globale de l’image. Les costumes sont conçus et fabriqués par l’épouse du photographe, Valérie Jude, designer spécialisé dans le lycra et les réalisations pour la danse et les corps de ballets. En utilisant de différents appareils d’éclairage et le potentiel du soleil, Olivier Jude cherche à transmettre l’atmosphère unique et le mouvement perpétuel du monde sous-marin.
Travaillant sur des projets communs, Olivier Jude et Sylvie Laurent ont exploré diverses régions de la Méditerranée et de la mer Rouge, ont plongé au fond de l’océan Indien, mais les eaux côtières de Monaco attirent toujours l’artiste. “Monaco a ces propres trésors marins uniques, je ne cesse de le dire, et j’ai aujourd’hui le plaisir de le démontrer pour présenter à tous les passionnés de la mer, plongeurs et artistes de tout bord, que notre environnement marin est unique et encore très riche»,-dit Olivier.
Le photographe s’intéresse particulièrement à la vie sous-marine sous la digue semi-flottante qui protège la baie de Monaco des houles. Au fil du temps, un microclimat spécial s’est formé sous cette structure d’ingénierie extrêmement complexe. Olivier observe depuis plus de dix ans l’évolution de la vie sous-marine sous la digue. «Nous décidons de commencer une série de clichés destinés à montrer la richesse de la vie sous-marine sous la digue. La flore s’est fixée sur les maillons et l’oxydation du métal donne une couleur orange qui est en fait la couleur complémentaire du bleu de la Méditerranée. Nous comprenons qu’il y a déjà un intérêt artistique à plonger sous la digue, rien que par ces effets de couleur. Nous découvrons aussi une faune insoupçonnée avec des anthias par centaines qui virevoltent dans les maillons, au milieu des bryozoaires colorés, sorte de mousse ou de lychen qu’on appelle communément Rose de mer en Méditerranée. Ce qui est incroyable pour nous, c’est de voir le nombre d’anthias et leur taille ! On se croirait dans une épave ou une grotte» – raconte le photographe.
En Janvier 2018, à l’occasion du Salon International de la Plongée à Paris, Olivier Jude et Sylvie Laurent participent au concours de photographies sous-marines organisé pour fêter les 20 ans de ce salon prestigieux à Paris. Sur 4867 photographies en concours, ils réussissent à décrocher le 3ème Prix sur le thème « La Femme et la Plongée » avec la série des photos, prises en Méditerranée à Antibes, au Phare de la Fourmigue. Et leur auteur a reçu l’invitation de présenter ses oeuvres à la Fondation culturelle «EKATERINA». L’exposition comprendra les séries des photographies prises par Olivier Jude avec Sylvie Laurent dans l’Océan Indien, en Mer Rouge, en Méditerranée et aussi dans la baie de Monaco.

Expo Moscou 2019 (in Russian)
Фонд культуры «ЕКАТЕРИНА» представляет выставку работ фотографа из Монако, Оливье Джуда. Авторский проект, посвященный подводной фотографии, продолжит давнюю традицию культурного обмена между фондом «ЕКАТЕРИНА» и художественными институциями Монако. В 2004 году фонд «ЕКАТЕРИНА» представил в Монако грандиозную выставку «Бубнового Валета», а несколько лет спустя в сотрудничестве с Новым Национальным музеем Монако реализовал проект, посвященный Сергею Дягилеву и истории Русских балетов во Франции. В 2008 году в залах Фонда с успехом прошла выставка «Эпоха Грейс Келли, Принцессы Монако», подготовленная Фондом совместно с Форумом Гримальди. В 2015 году Фонд совместно с Parkview Arts Action и Океанографическим музеем Монако представил масштабный международный проект «Об акулах и человечестве» – выставку современного искусства Китая, посвященную проблеме сохранения мирового океана и популяции акул.
Деятельность основателей Фонда Екатерины и Владимира Семенихиных, которые являются кавалерами Ордена Святого Карла направлена на дальнейшее расширение культурных связей между Княжеством Монако и Россией. Выставочный проект «Женщина и дайвинг» не только представляет творчество выдающегося фотографа, но и позволяет познакомиться с уникальным подводным миром мирового океана.

Оливье Жуд родился в Монако в 1966 году. С самого раннего возраста он был очарован красотой Средиземного моря, а в 1989 году стал членом Федерации подводных видов спорта Монако. «Я родился в воде и всегда проявлял интерес к морю, как в юности, так и в раннем детстве», – говорит он, объясняя свою страсть к подводной фотографии и к дайвингу. В настоящее время Оливье является активным членом Клуба дайвинга и успешным фотографом, а также официальным представителем Княжества Монако на международных соревнованиях по подводной фотографии. Его работы, выполненные с использованием современных цифровых технологий, раскрывают неповторимую красоту подводного мира.
Подводная съемка имеет ряд специфических особенностей. Фотографу приходится работать в разных погодных условиях, влияющих и на видимость, и на саму фактуру пейзажа. Погружение на большую глубину длится всего несколько минут; за это время нужно выбрать правильный ракурс и композицию, настроить камеру и положение вспышек. Помимо глубоководных объектов Оливье Жуд любит снимать в технике «сплит», когда композиция кадра разделена на две части – море и небо, отражающееся в воде.
Оливье Жуд не обрабатывает фотографии с помощью фотошопа и цифровой ретуши, каждый кадр снят «одним выстрелом», все цвета естественны и максимально насыщенны.
Фотографии, представленные на выставке, созданы в содружестве с неизменной моделью и партнером художника Сильви Лоран. Присутствие модели в подводном мире завораживает, придает композиции новое художественное звучание, пронизанное чувством свободы и невесомости, естественной и таинственной красоты. Сильви позирует в специально сшитых для каждого погружения костюмах, которые играют важную роль в общем художественном решении кадра. Дизайн костюмов разработан женой фотографа – Валери Жуд, дизайнером, специализирующимся на лайкре, а также на костюмах для танцев и балета. Используя различные осветительные приборы и возможности солнечного света, Оливье Жуд стремится передать неповторимую атмосферу и непрерывное движение подводного мира.
Работая над совместными проектами Оливье Жуд и Сильви Лоран исследовали разные участки Средиземного и Красного моря, погружались на дно Индийского океана, однако прибрежные воды Монако по-прежнему привлекают художника. «Монако имеет свои уникальные морские сокровища. Я постоянно говорю об этом, и сегодня я с удовольствием демонстрирую это, чтобы все дайверы, подводные фотографы и морские путешественники убедились в уникальности и богатстве нашей морской среды», – говорит Оливье.
Особый интерес для фотографа представляет глубоководная жизнь под искусственной дамбой, защищающей от волн бухту Монако. Со временем под этим сложнейшим инженерным сооружением сформировался особый микроклимат. Уже более десяти лет Оливье наблюдает, как под дамбой развивается подводная жизнь. «Мы решили сделать серию снимков для того, чтобы показать богатство подводного мира под дамбой. Растительный мир расположился на звеньях цепи и окислившийся металл дает оранжевый цвет, который дополняет синие оттенки Средиземного моря. Мы понимаем, что погружения под дамбу представляют художественную ценность уже по причине этих цветовых эффектов. Также мы обнаружили животный мир, который не ожидали увидеть – сотню антиасов, кружащихся вокруг звеньев среди цветных мшанок, типа мха или лишайника, которых обычно называют в Средиземном море Морской розой. Для нас невероятно видеть такое количество антиасов такого размера! Можно было подумать, что мы на затонувшем корабле или в гроте», – рассказывает фотограф.
В январе 2018 года Оливье Жуд и Сильви Лоран принимали участие в конкурсе подводной фотографии, приуроченном к двадцатилетию Международного салона дайвинга в Париже. На конкурсе было представлено 4867 снимков. Серия фотографий Оливье Жуда «Женщина и дайвинг», снятая в Средиземном море у побережья коммуны Антиб и у маяка Ла-Фурмиг, завоевала третье место, а их автор получил приглашение представить свои работы в Фонде культуры «ЕКАТЕРИНА». В экспозицию войдут фотографии, снятые Оливье Жуд с Сильви Лоран в Индийском океане, Красном море, Средиземном море, а также в Монако.

Article Fondation EKATARINA
Kultura Moscow Reportage
Moscow TV reportage
Kultura Moscow Guest
Monaco Channel

nombreux comptes rendus dans la presse moskovite

interview de sas albert ii de monaco

préface

interview fondation ekatarina moscou

conférence de presse moscou 18 février 2019

Expo au yacht club de monaco

Expo au yacht club de monaco

Expo au yacht club de monaco
Expo au yacht club de monaco (en français)
L’Assemblée Générale de l’Initiative Internationale pour les Récifs Coralliens (ICRI), dont Monaco assure la co-présidence aux côtés de l’Australie et de l’Indonésie depuis juillet 2018 jusqu’en 2020, a été ouverte mercredi 5 décembre par S.A.S. le Prince Albert II, en présence de S.E. M. Bernard Fautrier, Vice Président de la Fondation, ainsi que de plusieurs experts internationaux et de représentants des pays coralliens parmi lesquels Angus Mackenzie, Ambassadeur d’Australie auprès de l’UNESCO et Susi Pudjiastuti, Ministre indonésien de la mer et des pêcheurs. Depuis 1999, Monaco est impliqué dans l’ICRI, une organisation ayant pour but d’inverser la tendance à la dégradation des récifs coralliens et aux écosystèmes associés à travers le monde. Cette Assemblée s’est réunie jusqu’au 7 décembre 2018 en Principauté.

Phoctopus a été sollicité par la Fondation Prince Albert II pour illustrer la richesse des coraux en Indonésie, en Mer Rouge et en Mer Méditerranée au sein d’une exposition temporaire au Yacht Club de Monaco, du 5 au 7 décembre 2018.

A cette occasion seize clichés ont été exposés au Yacht Club de Monaco.
Auparavant, depuis le mois d’avril 2018, le Musée Océanographique avait accueilli une exposition sur cette thématique en faveur de la protection des coraux. Phoctopus avait été associé aux travaux du Centre Scientifique de Monaco pour une sélection d’images de coraux dans leur milieu naturel.

Expo au yacht club de monaco (in english)
The General Assembly of the International Coral Reef Initiative (ICRI), of which Monaco is in charge of co-Presidency alongside Australia and Indonesia from July 2018 until 2020, was opened on Wednesday 5 December by H.S.H. Prince Albert II, in the presence of H.E. Mr. Bernard Fautrier, Vice-President of the Foundation, as well as several international experts and representatives of the coral countries including Angus Mackenzie, Australian Ambassador to UNESCO and Susi Pudjiastuti, Indonesian Minister of the Sea and Fishermen. Since 1999, Monaco has been involved in ICRI, an organisation whose aim is to reverse the decline of coral reefs and associated ecosystems around the world. This Assembly was in meeting until 7 December 2018 in the Principality.

Phoctopus was requested by the Prince Albert II Foundation to illustrate the wealth of corals in Indonesia, Red Sea and Mediterranean Sea in a temporary exhibition at the Monaco Yacht Club, from 5 to 7 December 2018.

Sixteen photographs were exhibited at the Monaco Yacht Club.
From April 208, The Oceanographic Museum hosted an exhibition on this theme in support of the protection of corals. Phoctopus had been associated with the work of the Scientific Centre of Monaco for a selection of images of corals in their natural environment.

Environnement : Assemblée Générale de l’ICRI